Le conflit entre Amazon et Google s’intensifie. Nest, fraîchement revenu dans le giron de Google, a présenté une nouvelle gamme de produits dédiés à la sécurité domestique au mois de septembre dernier. Et Amazon vient de faire savoir qu’il n’allait pas les commercialiser, en y ajoutant la dernière version du thermostat d’après le site Business Insider. En réaction, Nest préfère retirer tous ses produits à la vente sur la plateforme.

Amazon et Google ont des produits rivaux

Cette guerre commerciale trouve son origine en 2015. Cette année-là, Amazon ouvre les hostilités en bannissant la clef Chromecast de ses références pour privilégier sa propre Fire TV. Depuis, le conflit a gagné du terrain : Amazon n’a pas commercialisé les smartphones Pixel, ainsi que la gamme d’enceintes Google Home

Œil pour œil, dent pour dent. Google a réagi en retirant l’accès à YouTube depuis les terminaux Fire TV Stick et Amazon Echo Show au mois de décembre dernier. Officiellement, ces produits contreviendraient aux conditions générales de YouTube. Officieusement, il ne fait pas de doute qu’il s’agit d’une mesure de rétorsion et de protection de Chromecast et Google Home. La situation est telle qu’Amazon planche sur un site de partage vidéos pour se passer de YouTube ? Nom de code : AmazonTube. Chacun semble replié sur son pré-carré et déterminé à torpiller les produits du concurrent.

Une menace pour la neutralité du net

Cet affrontement fait peser une menace sur tous les utilisateurs : vont-ils pouvoir continuer à accéder à tous les contenus du web sans discrimination ? Pas sûr. Dans son récent rapport sur les terminaux et la neutralité du net, l’Arcep souligne le risque de l’émergence d’un « Trinet », une triade Google-Facebook- Amazon dans lequel les grandes plateformes n’offriraient la version optimale de leurs services qu’aux personnes utilisant les terminaux de leur marque. « Étant neutre, le web ne permettrait alors plus d’accéder qu’aux services dégradés et serait peu à peu délaissé par les utilisateurs, attirés en premier lieu par les services améliorés exclusifs à certains terminaux », peut-on lire dans le rapport.

On ne peut donc qu’espérer pour le bien de tous que ce conflit trouve une issue.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original