Un nouveau conflit diplomatique secoue la firme de Cupertino. Harcelé depuis des mois par les autorités russes, l’éditeur Telegram vient d’annoncer qu’il était dans l’incapacité de mettre à jour la version iOS de son application de messagerie sécurisée. « Apple a arrêté de valider les mises à jour iOS de Telegram au niveau global depuis un mois et demi, après que la Russie a décidé de bloquer Telegram », explique Pavel Durov dans un tweet.

En effet, le gouvernement russe a banni l’application de son territoire en avril dernier, l’éditeur ayant refusé de fournir les clés de chiffrement de ses canaux de discussion. Mais le blocage n’était pas très efficace. Les utilisateurs ont en effet réussi malgré tout à accéder à la messagerie au moyen de VPN.
Du coup, les autorités russes n’ont pas hésité à bloquer des millions d’adresses, quitte à faire des victimes collatérales parmi d’autres sites ou services en ligne.  

Parallèlement, le 17 avril, le gouvernement russe a également demandé à Apple et Google de retirer l’application Telegram de leurs boutiques d’applications. Depuis ce jour, aucune mise à jour de Telegram n’a été publiée sur l’App Store. Le Play Store de Google, en revanche, a diffusé toutes les nouvelles versions comme avant. Pour l’instant, Apple ne s’est pas exprimé sur ce sujet.

Pour les utilisateurs de Telegram, cette situation est très embarrassante. Les dernières mises à jour corrigent en effet un certain nombre de bugs, notamment au niveau des stickers.

Dans un message Telegram, Pavel Durov trouve par ailleurs regrettable que tous les utilisateurs iOS soient ainsi bloqués, alors que « la Russie ne représente que 7 % de la base d’utilisateurs de Telegram ». Le dirigeant explique enfin que cette situation empêche l’éditeur d’apporter les modifications nécessaires à son application pour pouvoir respecter la loi européenne RGPD.   

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original