La firme de Cupertino va, semble-t-il, se lancer à son tour dans la bataille des casques AR/VR. Selon Cnet, l’entreprise planche actuellement sur un tel appareil que l’on pourrait utiliser aussi bien en réalité virtuelle qu’en réalité augmentée. Prévu pour un lancement en 2020, ce casque mettrait l’accent sur la qualité d’image, en fournissant une résolution 8K pour chaque oeil. Ce qui pourrait peut-être résoudre le problème de pixelisation que l’on a généralement avec ce type de produit.

Le futur casque d’Apple – dont le nom de code est T288 – n’aurait pas non plus de câble gênant qui entraverait les mouvements de l’utilisateur. Il serait livré avec une station dédiée qui embarquerait toute l’intelligence liée au traitement des images et à laquelle il se connecterait au travers d’une technologie sans fil haut débit, probablement du WiGig. A ce titre, cette station embarquerait un nouveau processeur Apple qui serait plus puissant que tous les précédents modèles connus.

Autre différence remarquable du projet T288. L’utilisateur n’aurait pas besoin d’installer des capteurs autour de lui pour la détection des mouvements. Le casque et la station integreraient toute la technologie nécessaire. Là encore, ce serait un choix judicieux car la mise en place de ces capteurs dans un salon n’est pas toujours aisée.

Un marché encore très incertain

En réalité, cela fait déjà quelques années qu’Apple s’intéresse au confort d’usage des casques AR/VR. Le géant informatique a déposé un brevet en février 2017 dont le but était de produire des appareils moins encombrants et plus légers, grâce à un système catadioptique qui combine lentilles et miroirs.

Le fait qu’Apple se lance dans la réalité virtuelle est plutôt une surprise. Jusqu’à présent, le fournisseur s’est plutôt intéressé à la réalité augmentée, dans le cadre de sa plateforme ARKit. C’est une voie que préfére également explorer Microsoft, avec son produit HoloLens. Les casques avec immersion complète – comme les propose Oculus, Google, HTC et Samsung – ont pour l’instant du mal à convaincre les utilisateurs. L’environnement virtuel est encore trop pixelisé pour être vraiment agréable à utiliser. Et en plus, ces appareils provoquent souvent la nausée. Apple arrivera-t-il a créer la différence sur ce marché? Rien n’est moins sûr. Par ailleurs, rien ne dit que ce projet arrivera réellement au bout.  

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original