Voici un conducteur de camion qu’on ne risque pas de voir un jour s’attabler dans un Relais routier… car c’est un ordinateur. Waymo, la filiale d’Alphabet spécialisée dans les voitures autonomes, vient d’annoncer qu’elle allait intégrer sa technologie dans des semi-remorques.
Les premiers véhicules prendront la route dès la semaine prochaine dans la région d’Atlanta, en collaboration avec le service logistique de Google. En effet, les camions autonomes de Waymo transporteront du matériel destiné aux data centers du géant du web. Jusqu’à présent, ils n’ont roulé que sur des routes de test

La technologie de conduite autonome utilisée est identique à celle des voitures, y compris au niveau des capteurs. Elle a simplement été adaptée aux spécificités de ces engins. « Les principes sont les mêmes, mais il y a des choses qui diffèrent avec un camion pleinement chargé, comme le freinage, les virages ou les angles morts », explique Waymo dans une note de blog.
Evidemment, il y aura toujours un conducteur en chair et en os dans la cabine, pour les cas où il faudrait reprendre le contrôle du véhicule. Générer un accident avec un poids lourd ne ferait pas un bon effet.

Waymo profite de l’occasion pour souligner son avance technologique dans le domaine. Au total, ses véhicules autonomes auraient déjà parcouru plus de 8 millions de kilomètres, sans compter les 8 milliards de kilomètres simulés. « Notre expérience de presque dix ans avec les véhicules pour particuliers nous ont donné une longueur d’avance pour le transport routier », se félicite Waymo.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original