En lançant Apple Pay en 2014, Apple est parti à l’assaut du monde bancaire avec une promesse : faire disparaître les cartes de crédit. L’entreprise et ses dirigeants rêvent d’un monde où chacun payerait avec son smartphone, et où ces petits bouts de plastique qui nous servent de moyens de paiement auraient disparu.

Pourtant, selon le Wall Street Journal, la dédain de la marque pour les cartes de paiement ne serait pas si définitif. Début 2019, Apple et la banque d’investissement Goldman Sachs pourraient en effet bien s’allier pour lancer une carte de crédit sous la marque « Apple Pay ».

Le choc de deux mondes

Apple est une entreprise « cool », suivie par des millions de fans. Goldman Sachs est l’une des plus grandes banques d’investissement au monde, plus connue pour ses récents scandales que pour sa capacité à susciter la passion chez ses clients. Deux entreprises que tout oppose, mais qui auraient commencé à se draguer il y a plusieurs mois.

Pour Apple, s’allier à Goldman Sachs apparaît comme un aveu d’échec. Disponible chez de plus en plus de banques après un démarrage lent, Apple Pay n’arrive malgré tout pas vraiment à s’imposer et n’est pas devenue la solution de paiement principale des utilisateurs d’iPhone. Selon Loup Ventures, seuls 13% d’entre eux auraient activé Apple Pay. Ce qui reste énorme étant donné le nombre de propriétaires de l’appareil, mais certainement pas assez pour Cupertino. Avec le soutien de Goldman Sachs, Apple Pay pourrait mieux se faire connaître et toucher surtout un nouveau public. Nul doute qu’une carte « physique » incitera à activer le service sur son iPhone.

Pour Goldman Sachs, cette carte « Apple Pay » serait la première carte de crédit lancée par l’entreprise, dont le modèle économique dépend de la bourse et non pas des particuliers. S’allier avec Apple permettrait de recruter un grand nombre de clients, et de se faire connaître comme une entreprise de services.

Des promotions et du financement ?

Aux États-Unis, ce partenariat avec Goldman Sachs ne serait pas le premier d’Apple avec une banque. Depuis 2014, Barclays propose une carte « Apple Rewards » offrant un système de points à échanger contre des cartes cadeau, ou des offres de financement plus intéressantes sur les produits Apple. Si le partenariat peut prendre fin avec l’alliance Apple/Goldman, il serait intéressant de savoir si ces avantages seront prolongés avec la carte Apple Pay. Le Wall Street Journal indique que des offres de financement réservées aux clients Goldman Sachs seraient en effet prévues.

Disponible début 2019 aux États-Unis, la carte de crédit Apple Pay pourrait être rapidement suivie par d’autres cartes signées d’autres géants de la Tech. Selon le Financial Times, Amazon discuterait avec JPMorgan pour se lancer dans le milieu bancaire. Reste à savoir si ces cartes Apple ou Amazon débarqueront en France un jour.

Source :
The Wall Street Journal

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original