Bien qu’ils soient toujours publiés avec plusieurs mois de décalage, les brevets Nintendo sont toujours très instructifs. Le nippon en dépose beaucoup, certains sont complétement loufoques et d’autres sont extrêmement crédibles. En témoigne la dernière moisson de Digital Trends sur le site du USPTO (United States Patent and Trademark Office). 

Il s’agit d’une série de schémas, détaillant un système multijoueur basé sur l’apposition ou le rapprochement de plusieurs écrans tactiles, sans qu’aucun câble de connexion ne soit nécessaire.

Comme un air de Switch

Déposés en avril 2017, les différents dessins techniques pourraient faire référence à l’écran de la Switch voire à celui d’un smartphone ou d’une tablette. Outre la prise en charge de l’affichage d’un seul contenu sur plusieurs écrans, on y voit surtout la gestion en temps réel de tous les axes (X, Y et Z), de différents positionnements (plus ou moins éloignés) des écrans les uns par rapport aux autres ou encore, la juste interprétation de l’angle d’inclinaison des appareils.

Cela permettrait d’afficher l’image de différentes façons, sans déformation, ou encore de changer le comportement d’un élément du jeu. C’est notamment ce que montre l’image ci-dessous, avec la piste de bowling.

D’après les différentes légendes associées aux dessins techniques, Nintendo envisage clairement la possibilité d’associer un nombre illimité d’écrans. Chacun recevrait alors des instructions spécifiques de la part des applications afin que la partie matérielle puisse correctement faire son ouvrage. Elle serait notamment capable de composer avec les bords d’écran.

Entre partage de données ou hébergement d’instructions par les appareils, Nintendo détaille tout le processus théorique de la mise en oeuvre de cet hypothétique grand plateau de jeu tactile.

A priori, la communication entre tous les appareils pourrait tout à fait être établie via Bluetooth ou via un réseau Wi-Fi domestique. Reste à savoir si un accessoire ne serait pas requis, afin de s’assurer que les écrans restent bien solidaires les uns des autres dans certains cas.

Nintendo Labo : une première étape ?

Comme le note le site Ars Technica, une bribe de la technologie détaillée dans ces brevets est d’ores et déjà à l’oeuvre au sein du Nintendo Labo, dont la sortie est prévue pour la semaine prochaine.

Dans la vidéo ci-dessus (à 1 min 24) qui présente le Toy-Con Garage, deux Switch et deux Joy-Con sont situés à quelques centimètres les uns des autres. Une main fait glisser un élément d’un écran sur l’autre, sans souci et ce sont les Joy-Con qui agissent comme relais transmetteur pour assurer le bon déplacement de l’objet. Faut-il y voir une mise en bouche des futures applications de la Switch imaginées par Big N ?

Sources :
USPTO, Digital Trends, Ars Technica

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original