Les assistants vocaux, c’est bien pratique, mais parler à haute voix avec un ordinateur n’est pas toujours très commode. Arnav Kapur, un chercheur au MIT, vient de créer un micro-casque un peu spécial. Baptisé « AlterEgo », il permet de parler à l’ordinateur de manière silencieuse, en utilisant le phénomène de « subvocalisation ». Quand nous lisons un livre, nous prononçons les mots mentalement. Toutefois, même s’il n’y a aucun son émis, notre larynx procède à de minuscules mouvements qu’il est possible de mesurer avec un électromyographe.

Le micro-casque d’Arnav Kapur est lui aussi capable de capter ces signaux neuromusculaires, grâce à quatre électrodes réparties le long de la mâchoire. Ces signaux sont ensuite traduits en mots grâce à une technique d’apprentissage automatique basée sur un réseau neuronal. La réponse de l’ordinateur est renvoyée à l’utilisateur par un écouteur à conduction osseuse. L’échange entre l’homme et la machine est donc réalisé dans un silence total de bout en bout.

Un taux de reconnaissance de 92 %

Le chercheur a réalisé des expériences avec une dizaine de personnes qui ont entraîné l’appareil pendant 90 minutes sur une vingtaine de mots. Au final, il a obtenu un taux de reconnaissance moyen de 92 %. A terme, il pense que cette technologie permettra de faire de véritables conversations. Pour y arriver, il suffirait de nourrir le système avec suffisamment de données.

Les usages potentiels d’un tel micro-casque sont multiples. Les utilisateurs particuliers pourraient interagir plus facilement et de manière discrète avec leurs appareils mobiles. Ce qui pourrait être très pratique lorsqu’ils sont par exemple au milieu d’une foule. Dans le monde professionnel, cette technologie permettrait de faciliter la commande d’un ordinateur lorsque l’environnement est très bruyant (usines, pistes d’atterrissage, etc.).

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original