Après avoir lancé le EA Access sur Xbox One en 2014 et proposé Origin Access dès 2016 sur PC, Electronic Arts fait évoluer son offre de jeux à la demande.
Baptisé Origin Access Premier et prévu pour cet été, ce « nouveau » service permettra aux joueurs sur PC d’avoir accès, 5 jours avant leur date de sortie officielle, à tous les derniers titres EA et de pouvoir y jouer, à volonté, tant que leur abonnement est valide.

Ainsi, le prochain Battlefield (BF V), FIFA 2019 et Madden 19 feront partie de la première vague de jeux accessibles via l’Origin Access Premier. Le très attendu Anthem, dont la sortie n’interviendra que l’année prochaine (22 février) sera aussi du lot.

Cette évolution de service rappelle bien sûr celle opérée par Microsoft sur le Game Pass, enrichi récemment d’un accès anticipé à tous les titres exclusifs de la console.

Un prix qui peut paraître élevé

L’Origin Access Premier fonctionne sur abonnement, à raison de 14,99 euros par mois ou 99,99 euros pour un an et donnerait accès tant au jeu de base qu’à toutes les éventuelles extensions (DLC). Actuellement, l’offre EA Access coûte 3,99 euros par mois ou 24,99 euros par an.

Vous trouvez la nouvelle offre onéreuse ? En partant du principe qu’un jeu de base coûte en moyenne 60 euros sur PC, et que les versions Gold ou Deluxe, c’est-à-dire comprenant le titre originel plus l’accès aux contenus additionnels futurs, se vendent plus de 90 euros (en moyenne), le tarif de l’abonnement annuel (et uniquement celui-ci de notre point de vue) ne paraît pas si excessif.

Bien entendu, toute souscription à Origin Access Premier comprend aussi l’accès à l’offre Origin Acces (OA) de départ composée de 100 jeux (sélection évolutive multi éditeurs) et offrant une remise permanente de 10% sur l’achat des titres du catalogue. Les gamers étant déjà clients de OA pourront bien entendu faire évoluer leur abonnement s’il le souhaitent.

Enfin, en parallèle de cette annonce, EA a également mentionné travailler sur un service de jeu dans le nuage, comme ce que peut proposer Sony avec le PlayStation Now, sans toutefois donner de plus amples détails.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original