Relier l’aéroport O’Hare de Chicago au block 37, quartier central de la ville, en seulement 12 minutes grâce à une navette électrique souterraine, tel est le nouveau projet de la société « The Boring Company » fondée par Elon Musk. Après un lance-flamme qui a fait le buzz sur la toile, le patron de Tesla et Space X s’engage dans un nouveau projet d’une toute autre envergure, soutenu par le maire de Chicago, Rahm Emanuel.

Soutenu, mais pas financé pour autant, car si le maire de la ville a sélectionné The Boring Company pour la création de cette infrastructure, selon le site américain The Verge, c’est la société de Musk qui prendra en charge tous les coûts liés à la construction. En contrepartie, l’accord prévoit que Musk empochera tous les revenus générés non seulement par les passagers, mais aussi par la publicité et les ventes de produits qu’il entend proposer à bord des navettes… évidemment très futuristes.

200 km/h en pointe et de 12 min de trajet

Selon des sources du Chicago Tribune, le projet devrait coûter 1 milliard de dollars. Musk ne devrait donc pas rentabiliser la ligne du jour au lendemain, mais il a néanmoins toutes les chances de rencontrer un joli succès auprès des utilisateurs qui pourront rejoindre le centre de la ville et l’aéroport (et inversement) en seulement 12 minutes, contre 40 minutes actuellement via la ligne de métro « blue line » de Chicago. Forcément, le tracé de ce tunnel, ou en tout cas de cet itinéraire n’est pas précisé. On ignore même s’il y aura plusieurs arrêts. Quoi qu’il en soit, pour réduire autant le temps de parcours, Musk envisage que ses navettes atteignent une vitesse de pointe de 200 km/h. 

Selon Emanuel Rahm, chaque navette pourra contenir seize passagers (avec leurs bagages) et il serait question que les usagers disposent d’une navette toutes les 30 secondes dans les deux sens de circulation. Une ambition d’autant plus étonnante que le maire de Chicago indique que The Boring Company prévoit de facturer ce service moins cher à ses usagers qu’un trajet en taxi ou en co-voiturage.

Avec un projet parallèle de transport ultrarapide (Hyperloop) entre New York City et Washington et des Tesla Model 3 dont la production peine à atteindre ses objectifs, le choix de cette société par la mairie de Chicago est un sacré coup de pouce à la crédibilité d’Elon Musk.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original