Alors que Facebook tente désespérément de redorer son image désastreuse suite au scandale Cambridge Analytica et à la transmission de données aux fabricants de smartphones, un bug ne va pas arranger ses affaires. Le réseau social vient d’envoyer un message à 14 millions de ses utilisateurs à travers le monde, leur demandant de vérifier les destinataires de leurs dernières publications.

Selon Facebook, une erreur technique a provoqué au mois de mai le changement de statut par défaut des nouvelles publications de certains utilisateurs, qui sont passées de « Privé » (réservé aux amis ou à un groupe restreint de personnes) à « Public ». Le problème a duré pendant une dizaine de jours et n’a heureusement pas modifié le statut des anciennes publications. Selon Facebook, le problème est corrigé et les personnes concernées ont été prévenues. Erin Egan, responsable de la protection des données personnelles, précise : « Pour être clair, ce bug n’a eu aucun impact sur tout ce que les gens avaient posté auparavant et ils pouvaient toujours choisir leur destinataires comme ils l’ont toujours fait. Nous souhaitons nous excuser pour cette erreur ».

L’étendue des dégâts est difficile à estimer

Facebook n’a pas indiqué le nombre de publications qui ont été impactées par le bug. En effet, certaines personnes pourraient avoir détecté que leurs nouvelles publications avaient un statut « Public » et les auraient remises en mode « Privé » avant de les envoyer. Quoiqu’il en soit, cette erreur technique ne va pas contribuer à améliorer la confiance des utilisateurs de Facebook dans le respect de leur vie privée.

Source : TechCrunch

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original