La liste des enseignes et des marques qui participeront aux French Days s’allonge petit à petit. Si l’opération a été lancée à l’initiative de six d’entre elles, d’autres ont depuis été séduites. Ainsi PriceMinister, Conforama ainsi que plusieurs enseignes de la grande distribution feront partie de ceux qui vous proposeront des promotions durant cinq jours, du 27 avril au 1er mai 2018 (inclus). 

Une date choisie avec soin

Si c’est ce long week-end du 1er mai et ce type d’opération qui ont été choisis pour la première édition de ces French Days, ce n’est pas un hasard. En premier lieu, c’est « parce que les consommateurs sont friands de tels événements. On l’a vu avec le Black Friday », nous explique Frédéric Eichrodt, directeur commercial high-tech de Rue du Commerce. « C’est aussi la période où les gens se ré-équipent pour l’été », ajoute Ferdinand Tomarchio, directeur commercial chez Cdiscount. « Et le 1er mai est une date très symbolique pour les Français, une date idéale pour une opération qui se veut française », poursuit Annabel Chaussat, directrice marketing et e-commerce du groupe Fnac-Darty.

Pour toutes les enseignes, physique ou en ligne, sur PC ou sur mobile, le top départ aura donc lieu vendredi 27 avril à 7 heures du matin. Certaines comme la Fnac ou Darty donneront accès à toutes leurs promotions à ce moment-là, d’autres comme Rue du Commerce ou Cdiscount en ajouteront un peu tous les jours. Il faudra donc garder un œil sur les sites marchands ou sur la sélection de 01net.com pour ne rater aucun bon plan.

Quelles offres ?

Les réductions pourront atteindre 50 à 60%. « Les offres seront liées à l’actualité, indique Frédéric Eichrodt. On aura ainsi des remises sur les télés grande taille en prévision du Mondial de football, mais aussi sur les smartphones ou l’univers du gaming. » On pourra ainsi trouver « une télé 4K 55 pouces à 349 euros », poursuit le responsable.

A la Fnac, en plus de nombreuses offres en télé, photo et sur les objets connectés, « les produits Apple profiteront d’une remise de 10% », précise Annabel Chaussat, tandis que chez Darty, c’est « l’univers du PC qui sera mis en avant ». Chez Cdiscount aussi, on trouvera des « prix imbattables » sur des télés mais aussi sur tout l’univers de la mobilité et sur celui de l’informatique.

French days

Et ensuite ?

Evidemment, les enseignes espèrent que l’opération sera un succès. « Il y a trois ans, rappelle la responsable de Fnac-Darty, peu de commerçants croyaient au Black Friday. Aujourd’hui, aucun ne veut rater cet événement. » « Les modes de consommation ont changé et nous voulons répondre à ce changement », ajoute le directeur commercial de Cdiscount. « L’objectif est de pérenniser les French Days pour en faire un véritable rendez-vous de printemps », conclut Frédéric Eichrodt.

Si les ventes sont au rendez-vous, une deuxième édition aura donc lieu l’an prochain. Mais pour que les consommateurs adhèrent, il faudra qu’ils y trouvent leur compte en matière de remises.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original