Se faire pirater un compte email n’est jamais une chose très agréable. Dimanche dernier, quand plusieurs utilisateurs Gmail ont remarqué des messages spams dans leur dossier « Messages envoyés » (certains étaient même présents dans la boîte de réception), on peut comprendre que leur sang n’ait fait qu’un tour : leur compte avait peut-être été hacké et utilisé pour envoyer du spam. C’est en effet l’un des scénarios classiques qui survient quand vos identifiants fuitent sur Internet. Comme on peut le voir sur un forum d’entraide, les personnes impactées ont immédiatement changé leur mot de passe, de peur qu’une bande de pirates se soit introduite dans leur messagerie. 

Bizarrement, changer le mot de passe ne changeait rien au problème : du spam continuait d’apparaître parmi les messages envoyés. De plus, comme certains utilisateurs avaient activé la double authentification, l’hypothèse d’un piratage était quand même peu probable. Le mystère a été partiellement levé quelques heures plus tard par Google. Auprès de 9to5Google, le géant du web a expliqué que les spammeurs avaient usurpé l’identité d’un « petit groupe d’utilisateurs Gmail » en modifiant les entêtes des messages.

Cette manipulation a visiblement trompé les filtres de Google qui a classé le spam dans les dossiers des personnes dont l’identité avait été usurpée. « Nous avons identifié les messages en question et les reclassons comme spam. Nous n’avons pas de raison de croire que des comptes aient été compromis dans cet incident », explique Google. Bref, il n’y avait là finalement rien de très méchant, même s’il est quand même fort ennuyeux de voir son nom et son adresse email être utilisés dans une campagne de spam.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original