Quand vous surfez sur le Web, votre navigateur enregistre en général l’historique de votre navigation. Mais il n’est pas le seul. C’est aussi le cas de Google, qui collecte et conserve de nombreuses données vous concernant. Mais la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données (RGPD en français, GDPR en anglais), qui entre en vigueur le 25 mai, change la donne et oblige Google à donner plus de pouvoir à l’utilisateur. Ainsi, il est désormais possible d’accéder à une section de son compte Google baptisée Mon Activité et de supprimer les différents historiques (par date, par produit ou en cherchant un nom spécifique), voire la totalité des recherches stockées par l’éditeur.

Google a également envoyé un courrier électronique à ses utilisateurs qui contient un lien vers un site d’informations. Ce site détaille quelles sont les données collectées par l’éditeur avec des vidéos explicatives.

Certes, il faut prendre un peu de temps pour lire toutes les explications mais l’ensemble se révèle plutôt bien conçu et permet de savoir précisément comment agir sur les paramètres de confidentialité si on ne désire pas être espionné par Google. Enfin, le site permet de supprimer certains services, si on ne les utilise pas (Google+, YouTube, Gmail, Play Jeux), voire de supprimer totalement son compte.

Source : Ubergizmo

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original