Google vient de transformer Maps  en un immense terrain de jeu. Le géant du Web a annoncé qu’il allait permettre aux créateurs de jeux vidéo de profiter, par le biais de plusieurs API, de l’énorme base de données de son service de cartographie. Imaginez un peu : tous les plans, toutes les rues, tous les bâtiments modélisés en 3D dans plus de 200 pays seront accessibles aux développeurs. Tout cela afin de concevoir des « jeux dans le monde réel« .

A partir de là, on peut tout imaginer : un FPS en monde ouvert qui se déroulerait en plein coeur de Nancy, une simulation de moto sur les vraies routes des Alpes… Ou, évidemment, des tonnes de jeux dans l’esprit de Pokémon Go (Niantic), ces titres dits « géolocalisés » à pratiquer smartphone au poing.

Google joue la carte du moteur Unity

Pour faciliter la création des jeux, Google propose plusieurs outils. A commencer, donc, par un accès à toutes les bases de données géographiques, cartographiques et d’urbanisme de Maps, en « temps réel ». Comprenez qu’un développeur pourrait faire évoluer son univers au gré des changements architecturaux ou urbains (création de rues, avenues, etc.) enregistrés par Maps. 

Mieux, la gigantesque base de données de Maps a été adaptée pour Unity, un moteur de jeu très populaire tant sur mobile que sur PC à l’heure actuelle. Google annonce avoir transformé 100 millions de lieux (bâtiments, routes, parcs, monuments…) en éléments utilisables par les développeurs dans Unity. Un décor qu’ils pourront à loisir personnaliser selon leurs désirs. Et transformer ainsi Big Ben en bâtiment futuriste, par exemple ! 

Google offre aussi aux développeurs de jeux géolocalisés l’accès aux centaines de millions de points d’intérêt de Maps, qu’ils pourront utiliser à loisir pour créer des lieux de rencontre virtuels, à l’image des portails d’Ingress ou des PokéStops de Pokémon Go. « Que vous souhaitiez amener vos joueurs dans un café parisien bondé ou hors des sentiers battus, nous pouvons vous aider à guider vos joueurs dans les lieux qui ont du sens dans votre jeu », précise ainsi la page dédiée aux développeurs. 

Déjà des jeux en préparation

Bien entendu, tout cela n’est pas gratuit. Google propose ce service aux créateurs de jeux contre espèces sonnantes et trébuchantes.

Cette API a déjà séduit quelques studios : les premiers jeux à en profiter seront The Walking Dead : Our World, Jurassic World Alive ou encore Ghostbusters World. Trois titres qui fonctionnent peu ou prou sur le même principe que Pokémon Go. Quoi de plus sympathique que de tuer des zombies pendant que vous perfectionnez votre bronzage sur la plage ?

De nouveaux détails sur ces nouveaux outils seront dévoilés lors de la Game Developers Conference, qui s’ouvre la semaine prochaine en Californie.

Source :
Google Blog

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original