Dire que dans l’esprit de nombreux utilisateurs Siri est en train de perdre le combat de l’assistant intelligent le plus performant serait sans doute assez proche de la réalité. Face à un Google Assistant qui se repaît des données des utilisateurs, il semble évident que l’effort d’Apple est en souffrance.

Pour autant, la firme de Cupertino vient d’annoncer deux axes de progrès qui pourraient changer les choses.

Les suggestions du chef

Le premier axe n’est pas réellement nouveau, puisqu’il s’agit des suggestions Siri. Sur ce point les équipes de Craig Federighi ont, semble-t-il, constaté certains travers et dopé les capacités de l’assistant pour intervenir de manière proactive en fonction de vos habitudes, du lieu où vous vous trouvez, ou plus généralement du contexte.

Ainsi, les suggestions seront désormais capables de comprendre que vous êtes au volant et qu’il faut donc envoyer une réponse à un SMS indiquant votre heure d’arrivée à la maison s’il s’agit d’un message de votre moitié. Mais cela peut aussi être un message indiquant que vous allez être en retard quand l’heure d’une réunion approche dangereusement et que vous êtes toujours sur la route.

Bref, les Suggestions Siri apprennent davantage encore à connaître les applications et services que vous utilisez, où et quand, pour vous les mettre sous le nez avant que vous n’ayez à les demander. Les suggestions s’affichent sur l’écran verrouillé de l’iPhone et votre petite routine quotidienne peut continuer son cours…

Demandez ou créez le programme…

Le deuxième axe s’appelle Shortcuts (raccourcis, en anglais) et s’intègre pour partie à SiriKit, l’outil de développement mis à disposition des développeurs depuis 2016. Shortcuts porte a priori bien son nom. En plus d’apprendre lui aussi de vos habitudes, il s’agit de créer un lien entre une tâche particulière dans une application que vous utilisez et une commande vocale librement établie adressée à Siri.
Craig Federighi, patron du logiciel chez Apple, donnait ainsi l’exemple de l’application Tile qui peut être utilisée pour suivre ses clés à la trace. Une simple phrase, du genre : « tu n’aurais pas vu mes clés ? » exécutera la commande permettant de localiser votre trousseau.

Pour créer de nouveaux « raccourcis », il faudra utiliser l’application Shortcuts, qui rappelle un peu IFTTT dans l’esprit, ou encore l’ancestral Automator. Si vous êtes utilisateur de HomeKit, vous ne devriez pas être trop perdu. Pensez au scénario que vous déclenchez d’un mot et vous aurez l’idée générale.

La série d’actions mises en branle par Shortcuts peut d’ailleurs être complexe et solliciter HomeKit. Ainsi, si vous dites « C’est l’heure de rentrer à la maison » à Siri et avez ajouté la bonne séquence d’actions, l’assistant est capable de vous donner votre heure d’arrivée, d’envoyer un message à votre mari ou femme pour le/la prévenir et de régler votre thermostat connecté sur la bonne température, sans oublier de lancer le dernier épisode de votre podcast préféré via CarPlay.

Les raccourcis pour couper court à l’absence d’intelligence ?

Alors que SiriKit ne semble avoir rencontré jusqu’à présent qu’un succès modéré, ou tout au moins ne pas avoir de conséquences flagrantes sur les progrès de Siri dans son rôle au quotidien, Shortcuts pourrait bien aider Apple à donner davantage (d’illusion) d’intelligence.

Il vous sollicite pour réussir à faire ce que Google semble obtenir à coup d’IA entraînées en récoltant vos données et celles de millions d’utilisateurs – même si la firme de Mountain View travaille également sur la confidentialité différentielle. Que ce soit à cause de son arrivée tardive dans le secteur de l’intelligence artificielle ou en raison de son choix de respecter au mieux votre vie privée, Siri n’était plus tout à fait dans la course et Apple aurait donc trouvé une solution pour l’y remettre sans se renier.

Ben Wood, chargé des recherches au sein du cabinet d’analyses CCS Insight, nous confiait sur ce point que « Apple semble heureux du compromis, qui préserve votre sécurité et votre vie privée, même si c’est au détriment d’une innovation plus débridée. » Car, selon lui, cette voie plus ardue est la meilleure sur le long terme. « Un jour, il y aura un énorme problème de sécurité sur une plate-forme rivale et alors Apple pourra vanter son modèle. Mais Siri est le parfait exemple. », commentait-il, avant de détailler. « Si vous ne récupérez pas toutes les données, si vous ne les analysez pas toutes, ce qui a des répercussions sur la vie privée, alors vous allez plus lentement. »

Plus lentement par respect pour notre vie privée ? Voilà peut-être un autre raccourci. En tout cas, l’idée a le mérite d’être séduisante.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original