En ce jour de Thanksgiving et de Black Friday aux Etats-Unis, beaucoup d’Américains seront dans les rues pour manifester pour le maintien de la neutralité du Net ou… faire des achats. Kim Dotcom, lui, en profite pour évoquer son futur réseau alternatif, le MegaNet.

Le 22 novembre dernier, il tweetait depuis son compte personnel que « mettre en danger la neutralité du Net entraînerait l’arrivée plus rapide d’un nouveau réseau »

Difficile de ne pas y voir une (grosse !) allusion à un potentiel lancement de son propre réseau qui, selon ses propres déclarations lors d’une conférence donnée à Sydney l’année dernière, ne serait plus basé sur des adresses IP pour fonctionner.

En février 2015, Dotcom déclarait -toujours à propos de MegaNet- que son réseau en devenir ne pourrait pas être contrôlé par les gouvernements ou de puissantes corporations. Et ajoutait que toutes les attaques de type DDoS, le piratage, la censure ou encore l’espionnage appartiendraient au passé.

Reste que, pour le moment, de MegaNet, on ne voit toujours rien venir ! Une version bêta aurait dû sortir en 2016 mais Dotcom s’est vu contraint de repousser celle-ci à une date ultérieure.

En fait, il semble que le lancement de MegaNet dépende (beaucoup ?) de la sortie des applis K.im -un service de stockage et de partage en ligne avec rémunération au téléchargement) et Bitcache pour atteindre la masse critique idéale au déploiement d’un éventuel nouveau réseau.

En clair, deux étapes intermédiaires sont nécessaires. Problème, là encore, aucune date de lancement n’est évoquée tant pour l’une que pour l’autre.

Source :
Ibitimes.co.uk

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original