La première version du nouveau codec AV1 est à peine sortie depuis quelques semaines qu’elle fait déjà des étincelles. Les ingénieurs de Facebook viennent de tester cette nouvelle technologie de compression sur la plateforme technique du réseau social dans des conditions « proches des cas d’usage réels les plus courants ». C’est important de le souligner, car la plupart des tests publiés à ce jour ont été faits dans des conditions de laboratoire. « En procédant de la sorte, nous pouvons voir comment le codec réagira dans un véritable environnement de production », expliquent les ingénieurs dans une note de blog.  

La bonne surprise : les résultats sont largement au-dessus des attentes. « Nos tests montrent qu’AV1 dépasse l’objectif affiché de 30 % sur l’amélioration du taux de compression par rapport à son prédécesseur VP9 et atteint des gains respectifs de 50,3 %, 43,2 % et 34 % par rapport à x264 en définition standard, x264 en haute définition et libvpx-vp9 », précise Facebook. A titre de comparaison, les tests indépendants de Bitmovin n’avaient enregistré qu’un gain de 13 à 27 % par rapport à VP9.  

Et les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là. Les tests de Facebook ne couvrent que le streaming en définition standard et haute car ce sont actuellement les formats les plus utilisés sur le réseau social. « Mais comme la performance d’AV1 augmente avec la résolution vidéo, nous concluons que le nouveau codec de compression sera encore plus efficace sur les contenus UHD/4K et 8K », ajoutent les ingénieurs. Il semble que plus rien ne peut désormais entraver le brillant avenir d’AV1.  

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original