La nouvelle norme Wi-Fi arrive finalement un peu plus vite que prévu. Qualcomm vient d’annoncer la disponibilité au deuxième trimestre 2018 de sa puce compatible avec la norme 802.11ax. L’année dernière, la marque nous avait indiqué que les premiers appareils ne seraient disponibles qu’au début 2019.

Baptisée WCN3998, la solution présente l’avantage principal de réduire la consommation d’énergie de 67 % par rapport aux systèmes actuels. On peut alors espérer voir l’autonomie des smartphones équipés de cette technologie augmenter. Les débits seront également améliorés d’environ 30 %, sans que ce soit le but ultime de cette norme.

Le WPA3 en invité surprise

Elle est avant tout mise en place pour fiabiliser les signaux Wi-Fi : « Dans une zone de faible couverture d’un appartement par exemple, on a ainsi mesuré qu’on pouvait passer d’un débit de 2 à 3 Mbits/s à 5 à 6 Mbits/s. Selon les conditions de couverture on peut ainsi gagner entre 20 et 30 % de débit supplémentaire », nous expliquait Qualcomm en février 2017.

L’autre grand avantage, c’est l’intégration du protocole WPA3 mis au point par la Wi-Fi Alliance et annoncé lors du dernier CES de Las Vegas. Cette technologie veut proposer notamment « des protections robustes même si les utilisateurs choisissent des mots de passe qui ne respectent pas les recommandations en terme de complexité ». Les attaques par dictionnaires devraient ainsi devenir impossibles.

Avec cette disponibilité au deuxième trimestre de cette année pour les constructeurs, on peut espérer voir arriver les premiers appareils à la rentrée de septembre. Le système devrait dans un premier temps être intégré dans les modèles haut de gamme. Il pourra certainement être utilisé ensuite en parallèle du modem 4G Snapdragon X24 qui proposera dès l’année prochaine des débits de 2 Gbit/s.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original