Le m-commerce a progressé de 38% en 2017 selon les derniers chiffres de la Fevad. Mais quand les Français font-ils ces achats ? Avec quel outil ? Et qu’achètent-ils ? Le comparateur de prix Idealo s’est penché sur le sujet et dévoile nos petites habitudes.

Ce n’est pas une surprise, les consommateurs français qui se servent de leur smartphone pour effectuer des achats sont en majorité des utilisateurs d’Android (60%). En revanche, ceux qui achètent à partir d’une tablette sont plus souvent des propriétaires d’iPad (37,7%).

m-commerce

Autre enseignement, les achats sur appareils mobiles se font plus tard que les achats sur PC. Si les pics sur ordinateur de bureau se produisent à 11 heures et 18 heures, sur smartphones et tablettes ils ont lieu à 13 heures et entre 21 et 22 heures. Autrement dit, pour acheter sur un appareil mobile on attend la pause-déjeuner ou d’être rentré chez soi.

Cette étude permet aussi d’apprendre que ceux qui font le plus de m-achats possèdent un appareil Apple ou Samsung (respectivement 38,6 et 32,7%). Les propriétaires d’appareils de la marque Huawei complètent le podium avec une part bien moins importante de 4,4%.

étude m-commerce

Et les propriétaires d’iPhone et d’iPad sont plus dépensiers que ceux d’appareils sous Android : ils ont un panier moyen d’une valeur d’environ 800 euros (panier calculé sur les catégories les plus populaires sur Idealo : drones, TV, enceintes, smartphones et baskets). Ils sont suivis de près par les possesseurs de smartphones LG et Sony. Les moins dépensiers sont les propriétaires d’un appareil Acer qui ne dépensent que 363 euros.

Mais là où personne n’a d’explication, c’est sur les catégories de produits les plus recherchées. En effet, en 2017, les propriétaires d’appareils Apple ont avant tout fait des recherches sur les nettoyeurs haute pression tandis que ceux qui ont un appareil sous Android se sont eux renseignés sur des… smartphones.

étude m-commerce Idealo

Est-ce à dire que les premiers ont de grandes terrasses à nettoyer et les seconds sont peu satisfaits de l’appareil qu’ils ont dans les mains ? L’étude du comparateur ne va évidemment pas jusque là.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original