Alors que le Galaxy S9 vient à peine de sortir, voilà que les premières rumeurs sur son successeur arrivent. Selon le média coréen The Korea Herald, Samsung s’apprêterait à emprunter une fonctionnalité importante à l’iPhone X : la reconnaissance faciale 3D. Actuellement, le géant coréen utilise Intelligent Scan, un mode d’authentification alternant entre reconnaissance faciale 2D et capteur d’Iris. Une solution moins avancée et surtout moins sécurisée que celle d’Apple.

Pour combler ses lacunes, Samsung serait entré en discussion avec Mantis Vision, une société israélienne spécialisée dans les capteurs 3D. Créée en 2005, Mantis Vision travaillerait déjà avec Namuga, un sous-traitant de Samsung. Mantis Vision n’est pas une entreprise inconnue puisqu’elle travaillait déjà avec Google pour créer les capteurs compatibles avec le projet Tango, remplacé depuis par ARCore.

PrimeSense vs. Mantis Vision

En 2013, Apple s’était emparé de PrimeSense, autre société israélienne à l’origine du Kinect. Quatre années plus tard, l’entreprise présentait la caméra TrueDepth, une version miniaturisée du capteur utilisé par Microsoft dans ses Xbox, directement intégrée à l’iPhone X. Grâce à elle, le smartphone d’Apple peut reconnaître son utilisateur en 3D ou le modéliser pour le transformer en Animoji.

En janvier, un représentant de la division de Samsung chargée des composants électroniques déclarait : « La société travaille en étroite collaboration avec les développeurs de solutions de modélisation 3D pour de nouvelles opportunités. ». Le partenariat n’étant qu’à ses débuts et le Galaxy S9 venant d’être annoncé, il est peu probable de voir Samsung commercialiser un terminal doté d’un capteur 3D avant 2019. 

Source :
The Korea Herald

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original