Cela fait quelques temps déjà que vous réfrénez vos achats pour mieux vous lâcher pendant les soldes ? Patience. Elles démarrent, dans la plupart des départements, dans moins de deux semaines, soit le mercredi 27 juin 2018 à huit heures. Mais différentes zones bénéficient de dérogations. Voici lesquelles :

  • Alpes-Maritimes : du mercredi 4 juillet au mardi 14 août 2018
  • Pyrénées-Orientales : du mercredi 4 juillet au mardi 14 août 2018
  • Corse du nord et du sud : du mercredi 11 juillet au mardi 21 août 2018
  • Guadeloupe : du samedi 29 septembre au vendredi 9 novembre 2018
  • Martinique : du mercredi 4 octobre au mardi 14 novembre 2018
  • Guyane : du mercredi 4 octobre au mardi 14 novembre 2018
  • La Réunion : du samedi 1er septembre au vendredi 12 octobre 2018 (soldes d’hiver)
  • Saint-Pierre-et-Miquelon : du mercredi 18 juillet au mardi 28 août 2018
  • Saint-Barthélemy et Saint-Martin: du samedi 13 octobre au vendredi 23 novembre 2018.

Différentes raisons sont invoquées pour justifier ces changements de dates : les départements du sud de la France préfèrent caler les soldes sur les périodes d’affluence touristique et ceux d’outremer doivent tenir compte de l’inversion des saisons.

Des soldes plus courts en 2019 ?

Ces dates de début et de fin des soldes sont en fait déterminées par l’article D. 310-15-2 du Code du commerce. Selon ses termes, le début des soldes d’été est fixée le dernier mercredi de juin à 8 heures. Une exception peut toutefois modifier cette règle : si cette date tombe après le 28, alors les soldes débutent l’avant-dernier mercredi de juin. Précision toujours utile, ces dates sont valables pour la vente en magasin, comme pour la vente à distance, sur catalogue et par Internet, précise la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Et cela indépendamment du lieu du siège de l’entreprise. Autrement dit, les versions françaises des sites d’Amazon ou Gearbest peuvent tout à fait proposer des produits en soldes.

Petit changement l’an prochain, les périodes de soldes devraient passer de six à quatre semaines, a indiqué, en janvier dernier, Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances. « En complément, un nouvel événement, de type « Black Friday », sur deux ou trois jours, pourrait être instauré au niveau national », a-t-elle ajouté. Il semblerait que les commerçants aient déjà anticipé ce changement avec les French Days

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original