On l’attendait pour septembre dernier. Ce sera pour septembre prochain. Nintendo vient de donner les détails de son futur service en ligne payant destiné aux utilisateurs de la Switch.

Passer à la caisse

Lors du lancement de Switch Online, il faudra débourser 3,99 euros par mois, 7,99 euros pour trois mois ou 19,99 euros pour un an. Nintendo proposera aussi une option familiale à 34,99 euros qui prendra en charge jusqu’à huit comptes.

Jeu et sauvegarde en ligne

Très bien, mais à quoi donne droit cet abonnement ? Switch Online s’articulera a priori autour de trois grands axes. Premier axe, le jeu en ligne. Pour continuer à profiter des deathmatchs, des combats ou des courses en ligne dans Splatoon 2, Arms, Mario Kart 8 Deluxe ou le futur Mario Tennis Aces, il faudra désormais souscrire à un abonnement. Tant pis pour ceux qui avaient pris l’habitude de la gratuité. Le passage au payant ne devrait toutefois pas trop changer leurs habitudes, le chat vocal pendant les parties passera toujours par une application mobile.

Deuxième axe, les sauvegardes dans le cloud. Il faudra également avoir souscrit un abonnement pour en profiter. En 2018, cela semble un peu le minimum vital mais Big N qui n’a jamais brillé par les performances de ses services en ligne paraît penser qu’un tel service se paie.

Faire payer la nostalgie

Enfin, gros morceau, l’abonnement à Switch Online donnera accès à toute une librairie de titres NES, adaptés à la Switch, avec support du chat vocal et jeu en ligne. Vingt jeux devraient être disponibles au lancement, dont une dizaine a été confirmée par Nintendo aux Etats-Unis. On devrait ainsi trouver : Balloon Fight, Donkey Kong, Dr. Mario, Ice Climber, The Legend of Zelda, Mario Bros., Soccer, Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3 et Tennis.

Si cela vous fait penser à la Console virtuelle des Wii et autres « anciens », rien ne dit que Nintendo va jouer cette carte. En revanche, le géant japonais a annoncé que d’autres titres devraient être ajoutés régulièrement. Seuls les jeux NES seront concernés au départ… On peut toujours espérer que Nintendo ouvrira son service à des jeux SNES, N64, Gamecube et autres à l’avenir. Les 20 dollars par mois seraient alors bien plus justifiés, en attendant de savoir quelles offres spéciales Nintendo réservera à ses abonnés.

Source :
Site de Nintendo

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original