Après une vive polémique, la maison d’édition Gallimard a suspendu la publication des pamphlets antisémites de Céline. Une décision qui fait suite à l’opposition de plusieurs associations, dont celle des Fils et filles de déportés juifs de France. Au cœur du débat, le livre « Bagatelles pour un massacre », écrit et publié en 1937.

Il suffit pourtant d’inscrire le titre de l’ouvrage dans la barre de recherche de Google pour se le procurer. Le livre apparaît en contenu sponsorisé par Amazon France, derrière l’offre d’un site d’enchères. La filiale de l’entreprise américaine a donc rémunéré Google pour promouvoir le produit.

« Expédié et vendu par Amazon »

En plus de mettre en avant « Bagatelles pour un massacre », Amazon le commercialise directement. Sur la page dédiée au produit, le commerçant précise que le livre est « expédié et vendu par Amazon ». Contrairement à d’autres sites comme PriceMinister, où le pamphlet est disponible en version d’occasion, Amazon distribue le livre « en propre ». L’édition date du 12 janvier 2018, soit le lendemain de l’annonce de la suspension du projet par Gallimard.

A la même date, deux autres livres polémiques de Céline ont été réédités et mis en vente sur Amazon, à savoir « L’école des cadavres » et « Les beaux draps ». Mais contrairement à « Bagatelles pour un massacre », ils ne sont pas expédiés par Amazon. La vente est assurée par Book Depository, une entreprise spécialisée dans l’édition d’œuvres libres de droits et rachetée en 2011 par… Amazon.

Omnia Veritas Ltd, fan de caricatures antisémites et de complotisme

L’éditeur fournissant les exemplaires de « Bagatelles pour un massacre » à Amazon est Omnia Veritas Ltd, une petite entreprise basée en Irlande et administrée par un certain Henri Robert. En première page de son site, on retrouve un livre intitulé « Mon testament politique et privé », signé Adolf Hitler.

Omnia Veritas Ltd est également présente sur Twitter et reprend régulièrement des contenus complotistes ou visant les Juifs. Le compte retweete notamment des caricatures juives inspirées des dessins publiés dans les années 30, ou encore des articles complotistes évoquant l’influence d’Israël dans les attentats du 11 septembre.

Amazon France et Omnia Veritas Ltd ont été contactés par 01net.com, sans réponse pour le moment. L’article sera mis à jour en cas de réaction de l’entreprise ou de la maison d’édition.

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original