Mise à jour du 28/11/2017 à 15h11

YouTube France à souhaité réagir aux suggestions de phrases pédophiles. «Nos équipes ont été alertées ce matin de ce résultat de saisie semi-automatique profondément inquiétant. Dès que nous en avons été informés, nous avons fait en sorte que ce résultat n’apparaisse plus. Nous sommes en train de faire le point pour déterminer ce qui est à l’origine de cette proposition», explique un porte-parole de l’entreprise.

Il confirme par ailleurs que la firme a désactivé les commentaires sur des milliers de vidéos identifiées comme «susceptibles d’intéresser les prédateurs sexuels». YouTube France affirme enfin avoir augmenté ses ressources «humaines» et «techniques» pour traiter ces problématiques.

Sur YouTube, des millions de vidéos de tutoriaux permettent de réparer son lave-vaisselle ou de fabriquer du slime. Pour nous aider dans nos recherches, le site bénéficie d’un système de suggestions qui évolue en fonction des requêtes des internautes. Comme le rapporte le site américain BuzzFeed, le service de vidéo a suggéré des contenus très peu recommandables. Durant quelques heures, une recherche (en anglais) débutant par « comment faire » était automatiquement complétée par « l’amour à vos enfants ». Des résultats à caractère incesteux et pédophile qui seraient liés à une opération malveillante.

Après des dizaines de signalements, les équipes de YouTube ont désactivé ces suggestions, générées d’après les recherches les plus fréquentes des utilisateurs. Toujours d’après BuzzFeed, leur apparition pourrait être liée à une action coordonnée de plusieurs internautes afin de les faire remonter en tête de liste.

Des annonceurs se détournent de YouTube

Si elle se confirme, l’opération interviendrait peu après d’autres accusations à l’encontre de YouTube, toujours concernant la protection des enfants. Début novembre, l’entreprise était contrainte d’ajouter de nouvelles restrictions afin de faire disparaître certaines vidéos dérangeantes de sa plateforme YouTube Kids.

Plus récemment, de nombreux annonceurs ont décidé de se retirer de YouTube après la publication de vidéos mettant en scène de jeunes enfants et ayant attiré des commentaires à caractère sexuel. Comme Facebook et Twitter, YouTube est une nouvelle fois confronté à la problématique de la modération, inhérente à son modèle économique.

Sources : BuzzFeed, The Next WebThe Times

Sources : BuzzFeed, The Next WebThe Times

Cet article a été importé d’un feed RSS, cliquez-ici pour voir l’article original